Apnée du sommeil, syndromes - Orthodontiste Paris Dr Aknin

L’apnée du sommeil – Syndromes chez l’adulte et l’enfant

 

Prendre rendez-vous
Prise de rendez-vous
  • Nom complet*Prénom et nom
    0
  • Numéro de téléphone*
    1
  • Motifs (optionnel)*du rendez-vous
    2
  • 3

Introduction

La Fonction de respiration et ventilation est l’un des besoins les plus naturels de notre corps.

L’apnée du sommeil correspond à une anomalie de ventilation se traduisent par des ronflements nocturnes puis s’aggravent et peuvent évoluer vers des apnées du sommeil chez l’adulte mais aussi chez l’enfant. Ces apnées du sommeil provoquent ensuite des troubles cardio-vasculaires. Le patient présente alors un Syndrome d’Apnée de Sommeil (SAS) qu’il est alors urgent de traiter chez l’enfant ou chez l’adulte.

 

Les difficultés de ventilation proviennent :

  1. de la présence de végétations adénoïdes,
  2. d’amygdales volumineuses (voir un ORL) ou
  3. d’une langue trop grosse située postérieurement.

L’orthodontie en repositionnant la mandibule en avant et en activant sa croissance sagittale libère cet encombrement postérieur de l’oropharynx et favorise ainsi une meilleure ventilation.

Qu’est-ce que le syndrôme d’apnée du sommeil

Schema de l'apnée du sommeil

L’apnée obstructive du sommeil ou SAOS est un syndrome qui peut se présenter sous deux formes bien distinctes. Il y a d’une part l’obstruction totale et répétitive de l’apnée. D’autre part, il y a la répétition incomplète du pharynx que l’on désigne généralement par «hypopnée».

 

Un syndrome d’apnée obstructive du sommeil équivaut ainsi à plus ou moins 5 à 10 apnées jumelées d’hypopnées par heure de sommeil.

Les syndromes d’Apnée du Sommeil ou SAS peuvent apparaître à tout âge. Toutefois, on remarquera qu’il atteint essentiellement entre 0,5% et 5% de la population avec une tendance composée d’un public féminin après 60 ans et un public plutôt masculin avant 60 ans. Les statistiques démontrent cependant que près de 47% des hypertendus sont atteints par le syndrome de l’apnée du sommeil. Le SAS est ainsi présenté comme l’une des causes principales de la somnolence diurne. L’origine de cette pathologie est généralement d’ordre organique.  L’impact de ce syndrôme peut être dévastateur en milieu professionnel et domestique puisqu’il peut être à l’origine de nombreux accidents.

 

Si le SAS est beaucoup plus remarqué chez les adultes, on peut aussi le retrouver chez l’enfant. Chez les jeunes sujets, la fréquence d’un SAS se situe entre 1 et 5 apnées par heure.

A ce jour, les répercutions exactes de ce type de syndrome restent encore mal connues. Néanmoins, il s’accompagne très souvent de ronflements. Le sujet atteint cette pathologie peut aussi présenter quelques difficultés à trouver le sommeil et peut parfois être sujet à des sauts d’humeur. C’est à ces signes que l’on reconnaît le SAS.

 

Les cas d’aggravations du syndrôme

L’augmentation du rythme cardiaque, l’accident vasculaire cérébral ou encore l’augmentation de la pression artérielle font partie des cas de complications les plus évoquées à court et à long terme.

 

L’évaluation d’un SAOS

Le diagnostic faisant suite à l’examen clinique d’un SAOS révèle généralement la présence de différents indices comme l’obésité et l’apnée, l’HAT ou hypertension artérielle systémique ainsi que la somnolence diurne. Des éléments d’interrogatoires comme la dépression thoracique chez les jeunes sujets durant leur sommeil, les problèmes de maux de têtes matinales mais aussi la bouche sèche font également partie des signes révélateurs de cette pathologie.

Le constat d’un SAOS repose enfin de manière systématique sur un enregistrement nocturne. Cet examen que l’on appelle aussi par polysomnographie se déroule généralement en laboratoire. C’est à parti de ce diagnostic que les médecins pourront évaluer :

  • La qualité de respiration du sujet traité
  • La qualité de son sommeil
  • Son état de vigilance en général

 

Traitement orthodontique de l’apnée du sommeil

Chez l’enfant

En intervenant à un jeune âge, l’orthodontie de l’enfant et de l’adolescent peut corriger une apnée du sommeil. Il est possible de résoudre ces insuffisances de ventilation en aidant au développement du maxillaire supérieur, des fosses nasales ou en augmentant le volume de l’oropharynx (arrière gorge) parfois diminué en activant la croissance de la mandibule (maxillaire inférieur).

En intervenant de manière précoce, l’orthodontiste  peut donc jouer sur la croissance du visage (croissance faciale) pour éviter les interventions chirurgicales.

Chez l’adulte

Il est possible de traiter les apnées du sommeil grâce à des traitements orthodontiques en orthodontie adulte. Dans ces cas le but du traitement est de préparer un acte de chirurgie qui permet de propulser la mâchoire en avant afin de libérer les voies respiratoires. Le traitement de ces cas, encore complexe il y a peu est désormais simplifiés par les traitements en « orthodontie rapide » également appelée « orthodontie accélérée » dans lesquels sont pratiqués des corticotomies, c’est-à-dire des petites coupes de la gencive, permettant d’accélérer le mouvement des dents tout en préservant les racines dentaires.

 

Par le Dr Aknin, Orthodontiste Paris

 

2 Comments
  1. Marie de Versailles

    Bonjour, j’ai plusieurs question concernant l’apnée du sommeil.
    Les corticotomies peuvent-elles vraiment résoudre à fond le problème de l’apnée du sommeil comme elles consistent principalement à couper d’une part les gencives? Je ne risque pas d’effets secondaires ?

  2. Dr Jean-Jacques Aknin

    Les corticotomies vont aider à accélérer la préparation orthodontique pré-chirurgicale. Donc temps de traitement orthodontique initial court (6 à 9 mois au lieu de 18 mois) et ensuite chirurgie d’avancée
    mandibulaire de 10mm. Cette avancée mandibulaire libérera l’oropharynx pour une meilleure ventilation.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *